Les somnambules

EPSON MFP image EPSON MFP imageBonjour à tous,

Je viens de terminer le gros ouvrage de Christopher Clark «  Les somnambules » qui traite des origines de la guerre de 14 18.

Mon imaginaire en était resté à l’attaque délibéré de notre chère patrie par la Prusse barbare et comme il se doit assoiffée de sang.

La vérité est beaucoup plus subtile et chacun a sa part de responsabilité. Il y apparait que le Kaiser, l’empereur de Russie ou les différents chefs d’état n’ont pas envie de ce conflit qu’ils subodorent épouvantable.

Néanmoins chacun des pays abritent des coteries bellicistes très puissantes. Après que la Serbie, état réactionnaire, mafieux et terroriste ait envoyé ses tueurs à Sarajevo, L’Autriche Hongrie a la rougne (on l’aurait à moins). A partir de là, par petites touches, nous glissons vers le gouffre par le système des alliances. Le deus ex machina de ce drame est le président Poincaré qui au lieu de retenir la Russie dans son soutien aux « frères slaves » laisse tout aller et encourage. Son caractère fait le reste. Viviani, chef de gouvernement manque d’y perdre la raison.

Le drame va faire des centaines de millions de mort et durer jusqu’en 1990…

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

Nous avons faili l’oublier

EPSON MFP image EPSON MFP image
Bonjour à tous,

« A la guerre, en dehors de quelques principes essentiels il n’y a pas de système universel il y a des circonstances et des personnalités »  Charles de Gaulle

Questions circonstances 1940 fut une année particulièrement riche. Les hommes aux personnalités fortes purent se frotter à l’Histoire. Quel épanouissement pour ceux qui a l’instar de Graham Green aspiraient à : « n’importe quoi plutôt que la terreur monotone de l’ennui ! ».

Etienne Schlumberger était de cette trempe. Dans l’indescriptible pagaille qui suit l’arrivée des allemands à l’arsenal de Cherbourg, Il organise le remorquage des sous-marins dont il est responsable vers l’Angleterre. Il dérobe à leur nez et à leur barbe une vedette pour rejoindre le bord du sous marin Ondine.

Ayant rallié la France libre il se distingue en participant à l’expédition malheureuse de Dakar. Il fait partie de la délégation embarqué sur une vedette, menée par l’amiral Thierry d’Argenlieu qui tente de parlementer avec le Gouverneur Boisson. Ils sont accueillis par des tirs de mitrailleuses lourdes.

Embarqué sur le sous-marin Junon qu’il commandera bientôt, il participe à de nombreuses missions plutôt spéciales. Nous le retrouverons bientôt à l’état major de l’amiral Thierry d’Argenlieu qu’il suivra en Indochine.

Il a reçu son indiscutable brevet de résistant-patriote du gouvernement de Vichy. En avril 1943, il est condamné par le tribunal militaire de Toulon aux travaux forcés à perpétuité, à la dégradation, et à la confiscation de ses biens.
Il quittera la Marine en 1953. En 1975 la retraite venue, il conclura sa carrière par un tour du monde à la voile.

Est-il besoin d’ajouter qu’il était compagnon de la libération.

Il nous a quitté à Crozon dans la nuit du 9 au 10 septembre.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

 

la station de sauvetage du Cros de Cagnes s’invite au débat

EPSON MFP image EPSON MFP image

Bonjour à tous,

J’étais vendredi dernier à une sympathique cérémonie, la prise de commandement sur le bâtiment base des plongeurs démineurs : l’Achéron. A l’issue de la cérémonie, lors du traditionnel cocktail, quelques amis officiers s’étonnèrent de ce que la station de sauvetage en mer du Cros de Cagnes ne se soit pas proposée pour acquérir le BBPD en lieu et place de la satrapie Russe. Ils ajoutèrent qu’ils étaient surpris que Donec ne se soit pas emparé du sujet.

Voilà c’est fait

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

27 novembre 1942

EPSON MFP image

EPSON MFP imageBonjour à tous,

Ce jour là, tôt le matin, à Toulon, dans un paysage d’apocalypse, cinq sous marins, Casabianca, Marsouin, Iris, Glorieux, Vénus et un bâtiment du service des phares et balises, le Léon Fresnel quittent le grand port Français alors que notre belle flotte se saborde.
Sur le Casabianca, est embarqué le quartier maître radio Pierre FAVREAU. C’est lui que nous avons accompagné pour un ultime adieu dans l’église du « Prado » à Cannes. Il était le dernier survivant de ces jeunes héros qui avaient bravé les errances de Vichy et l’Ordre Allemand pour suivre le chemin de l’Honneur.
Il n’avait rien oublié de cette aventure qu’il contait volontiers à ses amis.
Pour cet adieu ultime tout ce qui compte de sous mariniers était là en présence de l’équipage du « Casabianca » d’aujourd’hui mené par son commandant.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

gloire au 15eme Corps

EPSON MFP image EPSON MFP image
Bonjour à tous,

Joffre, généralissime était connu pour ses siestes réparatrices, son sommeil profond et la qualité de sa table. Si la victoire de la Marne ne lui est pas étrangère, sa doctrine militaire se limitait à ce qui fut appelé sous François 1er la « Furia Francese ». En un mot une troupe déterminée, baïonnette au canon, à l’assaut, avait raison de toutes les défenses aussi sophistiquées soient-elles. Ce que le Général Lanrezac résumait ainsi : « Attaquons, attaquons …comme la lune.Il excellait aussi dans la découverte de boucs émissaires. Lanrezac comme « notre » 15éme corps en savent quelque chose.

Le 14 août le 15ème corps composé de Provençaux et de Niçois attaque dans le secteur de Dieuze et Bourgaltroff, zone de marais difficile d’accès. Les Allemands connaissent le terrain. Ils sont retranchés et attendent les Français. C’est un désastre, les bataillons sont anéantis, ils reculent. C’en est trop pour Joffre qui écrit au ministre de la défense Messimi : « J’ai fais replier en arrière le 15éme Corps qui n’a pas tenu sous le feu et qui a été cause de l’échec de notre offensive. J’y fais fonctionner ferme les conseils de guerre ».

Relayé par les médias de l’époque, on jette l’opprobre sur les provençaux qui n’échapperont plus au mépris de leurs frères d’armes. Il faudra attendre 1939 pour que la bravoure et le courage de ses hommes soient reconnus et la page tournée.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

Hommage à Simon Leys

a l envers EPSON MFP imageBonjour à tous,

Il y a quelques jours disparaissait à Camberra, en Australie, Simon Leys, sinologue distingué. Il avait publié en 1971 un ouvrage très intéressant : Les habits neufs du président Mao. Avec courage y était décrite la monstruosité de ce régime de terreur. Immédiatement l’ouvrage est brûlé à la faculté de Vincennes. L’ineffable Sartre, l’acariâtre Beauvoir, les petits nouveaux Bernard Henri Levy, André Glucksmann, Philippe Sollers déversèrent tout ce qu’ils pouvaient de boue, d’insultes et de fiel sur ce livre courageux. Naturellement ces mondains, beaux esprits, petits marquis de la plume et chouchou des médias poursuivent aujourd’hui encore, avec la même morgue, sans remord, leur oeœuvre de maîtres-à-penser-conseiller-du-prince et ça marche !

En tout cas Simon Leys a dit la vérité et n’a pas été exécuté.

J’ajouterai que Simon Leys fait une brève apparition entre deux pages d’un livre de Nathalie Nothomb (dont le père était ambassadeur en Chine). Le 23 août 1914 la bataille de Charleroi bat son plein, les armées françaises plient. La supériorité tactique des Allemands est patente. Notre remarquable général Charles Lanrezac ordonne la retraite qui se fera en bon ordre. Elle évitera un autre Sedan.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

16 Août 1914, Victoire française à Antivari

EPSON MFP image EPSON MFP image
Bonjour à tous,

L’idée de l’amiral Auguste Boué de Lapeyrère qui commande notre flotte en méditerranée est d’affronter les Austro-Hongrois dans une bataille décisive. Pour cela il dispose de 15 cuirassés, 6 croiseurs et une trentaine de bâtiments légers dont les noms fleurent bon la grande révolution: Voltaire, Vergniaud, Diderot, Danton, Condorcet, Vérité, Justice, Patrie, Démocratie. Bien sur l’escadre de l’amiral Troubridge est de la fête. Les Austro-hongrois font le blocus de la cote monténégrine mais dès l’apparition de notre flotte, ils filent. Seul le petit croiseur Zenta et deux comparses s’aventurent à bombarder Antivari. Erreur insigne ! Notre flotte et ses 64 pièces de 305 mm ont tôt fait de lui régler son compte.

Le 16 août 1914 à 23h30 le président Raymond Poincaré, ému, reçoit de l’Amiral Boué de Lapeyrère la nouvelle de cette première et brillante victoire navale française.

Bon 15 août et bravo à ceux qui participent à la revue navale.

Donec

 

Commando Keiffer

a la tradition 2 EPSON MFP image
Bonjour à tous,

Il y a 70 ans, à l’aube du jour « J », 177 français débarquaient sur la plage Sword à Colleville-Montgomery. A la tête de ce commando composé à 40% de bretons, un capitaine de corvette de 40 ans, Philippe Keiffer. Fils d’une Anglaise et d’un Alsacien fuyant la germanisation de l’Alsace en 1870, banquier international, il lâche tout en 1939 en dépit de son âge pour s’engager dans la Marine. Refusant la défaite il rejoint la France Libre dès le 1er juillet 1940. Impressionné par les méthodes des commandos britanniques, il constitue en 1942 la « Troop 1 » des commandos Français. Ses hommes reçoivent leur formation au terrible centre d’entrainement d’Achnacarry en Ecosse. Ils porteront leur propre insigne : écu de bronze chargé du brick de l’aventure et barré du poignard des commandos avec dans le coin sénestre la croix de lorraine. Les bérets seront portés à « l’anglaise » c’est-à-dire sur le coté gauche. Les photos montrent le commandant Keiffer au soir de la bataille, épuisé, blessé, mais ne dit rien de son inextinguible volonté. Les 177 hommes de son commando étaient de la même trempe. Ils n’avaient pas accepté l’armistice honteux de « l’étrange défaite ». Ils étaient bien décidés à rendre son intégrité à notre pays.   Au prix d’incroyables sacrifices ils avaient rejoint les britanniques. Ceux-ci les avaient soumis à l’entrainement diabolique dont ils avaient le secret.

Ils allaient vivre l’odyssée dont nous nous souvenons et que nous saluons aujourd’hui.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

Vidéos incontournables, le Cros de Cagnes

Bonjour à tous,

Il y a quinze jours avait lieu cet événement remarquable dont le retentissement a franchi allègrement la limite des communes et des cantons environnants : les 90 ans de la station de sauvetage du Cros de Cagnes. Pour donner à nos concitoyens une idée de ce que fut cette fête notre service cinématographique a réalisé cette vidéo vivante et accessible à tous.

EPSON MFP imageEPSON MFP imagehttp://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0uf-MxGyn08

Désormais nous ne parlons plus entre nous que du centenaire. La date est déjà fixée : le samedi 11 mai 2024. Pour l’occasion le président de la station, désormais amiral recevra le président du conseil général, celui de la étropole niçoise, le préfet maritime de la méditerranée, le chef d’état major des armées, le ministre de la Marine, le président de la société nationale de sauvetage en mer et selon certaines rumeurs le président de la république. La tombola qui a remporté un vif succès sera reconduite. Le gros lot est déjà trouvé : une villégiature tous frais payés à Port au Français dans l’archipel des Kerguelen du 1er au 15 aout.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

Fête des sauveteurs du Cros de Cagnes

dos problemes cardiaques piqure d insecte -2-Bonjour à tous,

Tout est prêt, il ne manque pas un bouton de guêtre. A commencer par le président de la station de sauvetage en mer qui a la responsabilité écrasante d’écrire « le » discours et de le prononcer. Depuis une dizaine de jours il s’arrache les cheveux (qu’il a longs et bouclés) pour parvenir à rédiger un discours simple, plein d’humour et enlevé. Il y parvient mais combien d’heures passées devant son armoire à glace pour trouver le ton juste et le geste élégant. Il devra samedi, sous l’œil impitoyable des grands médias accueillir les autorités nationales, départementales, communales, civiles, militaires et religieuses. En revanche un qui ne connait pas le stress c’est le patron de la vedette marguerite VI, son rôle se limite à l’organisation, en un mot, le plus facile. Après s’être occupé de la communication FR3, TF1, CNN, radio Bleu etc… Il a conçu de magnifiques affiches et dépliants. Il a imaginé et rédigé un programme attrayant. Il a ordonné l’installation des barnums et des stands, la recherche et l’organisation des nombreuses animations tant marines que culturelles. Naturellement le buffet portera sa patte. Il a même organisé une tombola où ses amis des ports lui ont fourni de magnifiques lots (voyage en Corse, VHF, repas chez « Maximin »). Grace à ses connaissances généalogiques, il a pu reprendre contact avec les descendants de celle qui fut à l’origine du premier canot. J’oubliais de dire que les colifichets vendus dans notre stand ont été conçus, imaginés et commandés par lui. Samedi il sera à la barre pour la gerbe à la mer, il accueillera son collègue de l « Abeille Flandre » et assurera l’ensemble des démonstrations de sauvetage. Regroupés sur les quais, la population enthousiaste et les canotiers admiratifs ne manqueront pas de l’applaudir.

Et si ce n’était pas le cas ils auraient affaire à moi !

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec