Traverser des ponts d’Arcole

EPSON MFP image
EPSON MFP image
EPSON MFP image
EPSON MFP image

Bonjour à tous,

Maitre Jacques ISORNI fut un avocat de grand talent, seulement il avait un peu tendance à prendre l’Histoire à contre sens. Ainsi dans un petit livre de 1961, « LUI qui les juge », il fait un parallèle entre Salazar, dictateur portugais qui sait préserver l’intégrité de son empire et De Gaulle qui le brade. Les années ont passées balayant les rêves d’empires et Salazar par la même occasion. Subsiste, dans l’imaginaire Français, la statue du commandeur en général deux étoiles équipé d’un gros nez et rebondi de l’abdomen.

Plus loin il dit du général « Ceux qui le suivent, il les méprise, ceux qui le combattent il les hait ». Et pourquoi n’en serait t’il pas ainsi ? Seule la France retient son attention. Son truc, traverser des ponts d’Arcole, étendard en main pour affirmer la grandeur et l’éternité de la France.

Tout le reste est littérature

A la semaine prochaine

Donec